Publié le 09/09/2019

Que faire si vous en observez?

Si vous observez une espèce exotiques envahissantes ou si vous rencontrez une problématique liée à une invasion biologique, le réseau EEE Pays de la Loire peut vous accompagner.

Lors du signalement d’une espèce exotique envahissante, votre observation doit idéalement comprendre :

 

  • La date d’observation,
  • Le nom de l’observateur, avec un moyen de le contacter si possible
  • Le nom de l’espèce
  • La localisation précise (coordonnées gps, point précis sur une carte…)
  • Une photographie si possible

A l’échelle régionale, les signalements sont centralisés par :

  • Pour la flore vasculaire, le Conservatoire botanique national de Brest (CBNB) : Crassule de Helms, Hydrocotyle fausse renoncule, Eventail de Caroline, Griffe de sorcière…,
  • Pour les oiseaux et les mammifères, l’Office nationale de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) : Erismature à tête rousse, Ibis sacré, Ouette d’Egypte, Raton laveur…,
  • Pour les animaux aquatiques, l’Association régionale des fédérations de pêche des pays de la Loire (ARFPPL) : Ecrevisse de Louisiane, Goujon asiatique, Perche soleil…
  • Pour les espèces à enjeux sanitaires, POLLENIZ (ancienne FREDON) : Ambroisie, Berce du Caucase, ragondin…,
  • Pour les espèces orphelines, le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire : amphibiens tels que le Xénope lisse, reptiles, invertébrés…, qui orientera et accompagnera ces signalements.

Si l’espèce est dite « émergente », le dispositif de « détection précoce et de réaction rapide » sera déclenché afin d’assurer une réponse réactive.