Publié le 01/03/2016

Animation et mise en œuvre des déclinaisons régionales du PNA en faveur des Maculinea, et actions de conservation

Les Maculinea : des espèces protégées à l’échelle nationale

En Pays de la Loire, parmi les Lépidoptères Rhopalocères, trois taxons font l’objet de mentions historiques. Cependant seulement deux espèces possèdent encore des populations viables et des habitats fonctionnels :

  • Maculinea alcon alcon (Denis et Schiffermüller, 1775), l’Azuré des mouillères, retrouvé dans les prairies tourbeuses et landes humides 
  • Maculinea arion (Linnaeus 1758), l’Azuré du serpolet, retrouvé sur les pelouses sèches

Le troisième est noté comme un papillon très rare sur le territoire régional. Il s’agit de Maculinea teleius (Bergsträsser 1779), l’Azuré de la sanguisorbe, anecdotique dans les prairies alluviales et tourbeuses.

Le cycle biologique des Maculinea nécessite une plante hôte particulière ainsi que l’intervention d’une certaine espèce de fourmi (genre Myrmica) les accueillant pendant leur phase larvaire. Ces besoins très spécifiques les rendent vulnérables aux modifications de leurs habitats. De ce fait, ces Maculinea sont actuellement menacés à l’échelle européenne.

Les actions du Conservatoire en faveur des papillons Maculinea

Dans le cadre de la phase opérationnelle du Plan national d’actions en faveur des Maculinea, la DREAL Pays de la Loire a chargé le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire d’animer et coordonner sa déclinaison régionale pour la période 2013-2017.

Les actions menées par le Conservatoire consistent à développer les connaissances relatives aux trois espèces d’Azurés (réalisation d’inventaires, évaluation de l’état de conservation des métapopulations), mettre en œuvre une gestion conservatoire adaptée et concertée, participer à l’organisation d’un système centralisé de ressources documentaires scientifiques et techniques, former et sensibiliser les professionnels ainsi que le grand public.