Natura 2000 - Habitats - Publié le 31/05/2017

Les grèves de Loire protégées pour la reproduction des Sternes

Chaque année au printemps, les oiseaux migrateurs reviennent visiter la vallée de la Loire pour y séjourner le temps de leur cycle de reproduction.

C’est le cas de 3 espèces sensibles protégées : la Sterne naine, la Sterne Pierregarin et le Petit gravelot qui s’installent dès le retrait des eaux sur les grèves, ilots et bords de Loire. Ces milieux sont extrêmement fragiles et précaires, une crue pouvant recouvrir la grève et noyer nids, œufs pondus sur le sable et poussins de l’année. Les prédateurs peuvent également détruire ces nichées. À ces risques naturels s’ajoutent la fréquentation humaine qui peut mettre en péril ces colonies d’oiseaux.

Afin de préserver la tranquillité de ces oiseaux, une aire de protection de biotope a été mise en place entre Vair-sur-Loire (Anetz) et Mauges-sur-Loire (le Mesnil-en-Vallée) par un Arrêté interpréfectoral signé le 17 août 2016. Sur ce périmètre, des panneaux sont installés tous les ans pour signaler la présence d’une colonie de reproduction. En présence de cet affichage, il sera interdit, du 1er avril au 31 août, d’accéder aux bancs de sable, d’accoster ou de stationner avec des engins nautiques. Pour rappel, les chiens doivent également être tenus en laisse et il est strictement interdit de bivouaquer et de faire des feux dans ces secteurs.

Alors, pour préserver ces beaux oiseaux, si vous souhaitez vous rendre sur une grève, vérifiez que celle-ci ne soit pas déjà occupée par des individus nichant ou qu’elle ne soit pas équipée de panneaux indiquant la présence d’une colonie.