Publié le 25/01/2019

Mise en oeuvre de 10 Plans de conservation Flore

Fin 2017, le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire, le Conservatoire botanique national de Brest et Bretagne Vivante ont conjointement répondu à l'appel à initiatives pour la biodiversité lancé par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. De 2018 à 2020, leur mission est de mettre en œuvre 10 Plans de conservation de la Flore patrimoniale des zones humides et du littoral des Pays de la Loire.

Les espèces qui en bénéficient sont les suivantes (en gras celles qui concernent le CEN) : l’Ail des landes (Allium ericetorum), la Carotte de Gadeceau (Daucus carota gadeceaui), le Chou marin (Crambe maritima), le Crypsis piquant (Crypsis aculeata), l’Euphorbe péplis (Euphorbia peplis), l’Isoète épineux (Isoetes histrix), le Lycopode inondé (Lycopodiella inundata), la Marsilée à quatre feuilles (Marsilea quadrifolia), l’Ophioglosse des Açores (Ophioglossum azoricum) et la Renoncule à fleurs nodales (Ranunculus nodiflorus).

Elles bénéficient toutes d’un Plan de conservation spécifique, décrivant leurs caractéristiques générales, leur(s) biotope(s) et détaillant un plan d’actions visant l’amélioration des connaissances et la réalisantion d'opérations de gestion. Ces Plans de conservation ont été élaborés de 2003 à 2013 avec l’appui financier de la DREAL et de la Région des Pays de la Loire. Leur mise en œuvre étant plus ou moins avancée selon les espèces, cet appel à initiative permet de déclencher voire de prolonger des actions de préservation sur plusieurs sites naturels.

Financé par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne, le CEN est également co-financé par la Région des Pays de la Loire. Au programme : conventionnement avec les propriétaires, suivis des espèces sur des stations connues, réalisation d'actions de restauration et de gestion.