Publié le 03/10/2016

Le Life Défense Nature 2mil : une conciliation réussie entre activités militaires et enjeux environnementaux

Le Ministère de la Défense et le Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes organisaient du 28 au 30 juin 2016, à Nîmes, un séminaire international dédié à la préservation de la biodiversité sur les terrains militaires.

16 délégations étaient présentes, telles que l'Armée de Terre, les Conservatoires d'espaces naturels, l’Union nationale des Apiculteurs Français, l’Office National des Forêts, l’Office Nationales de la Chasse et de la Faune Sauvage, ... et les retours sont très positifs, avec une moyenne de 150 participants par jour et 16 nationalités représentées : Hongrie, Pologne, Allemagne, Etats-Unis, Russie, Israël, Jordanie, Suisse, etc. . Les participants sont repartis très satisfaits, riches de cet échange et avec plein d'idées d'actions concrètes à mettre en œuvre pour mieux concilier à l'avenir protection de la biodiversité et l’entraînement opérationnel sur les camps militaires aux niveaux européen et international. Ce séminaire a permis de faciliter les échanges entre les équipes techniques des Conservatoires d'espaces naturels et les représentants du Ministère de la Défense. Les différents corps d'armée ont aussi reconnu leur rôle prépondérant dans la préservation de la biodiversité dans les territoires avec un patrimoine foncier abritant de nombreux sites Natura 2000.

Le Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire était présent et est intervenu sur son expérience en cours sur le camp militaire d'Auvours situé à l'Est de l'agglomération mancelle. Le Commandant Nicolas Meynard, chef du bureau prévention maîtrise des risques, état-major de la zone de défense de Rennes, a mis en avant la complémentarité des actions proposées par le CEN Pays de la Loire et les objectifs opérationnels du 2ème régiment d'infanterie de marine (RIMa).
Le projet de conservation de la biodiversité du camp d’Auvours a débuté en décembre 2014 après la signature d'une convention de partenariat entre le 2ème RIMa et le CEN Pays de la Loire. Des objectifs communs ont permis d'établir une notice de gestion pour maintenir les habitats naturels remarquables du site et les manœuvres militaires.

Les premiers travaux de restauration des tourbières se dérouleront à l'automne 2016 dans le but de préserver les plantes carnivores et des libellules rares.