Publié le 04/03/2020

Restauration des milieux naturels entre Corniche angevine et Confluence Loire-Maine : bilan du programme 2017-2019

Depuis 2017, le Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire a porté un vaste programme de restauration et de gestion des milieux naturels de l’espace alluvial de la Corniche angevine.

Avec l’aide financière de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, du Conseil départemental de Maine-et-Loire et de la Région des Pays de la Loire, de nombreux travaux ont été engagés, sous la maîtrise d’ouvrage du Conservatoire, pour favoriser la biodiversité et reconquérir les milieux naturels de ce territoire.

Ainsi, entre 2017 et 2019 :

Une quinzaine d’hectares ont été restaurés par pâturage sur le bras de l’île Mureaux à Béhuard, grâce à un partenariat avec Voies navigables de France, la Commune de Béhuard et un éleveur local, M. Guinut.
Un coteau a été restauré, avec transplantation de plants de Tulipe sauvage, qui auraient été détruits sans cette opération, à Saint-Aubin-de-Luigné. Le site, propriété du Conservatoire, fait désormais l’objet d’un entretien par pâturage, en lien avec un éleveur de brebis implanté localement, Matthieu Belliard.
Plusieurs centaines de mètres de haies traditionnelles, notamment plantées en frêne têtards, ont été restaurées ou plantées, en particulier à Béhuard et Rochefort-sur-Loire.
Plusieurs peupleraies ont été concernées par des opérations de reconversion en prairies ou boisements naturels alluviaux à Rochefort-sur-Loire, Chalonnes-sur-Loire, Mûrs-Erigné, La Possonière etc…
Une douzaine de mares a été restaurée, en particulier à Chalonnes-sur-Loire, Rochefort-sur-Loire, Denée et Saint-Aubin-de-Luigné.
Une station à Pourpier d’eau du Dniepr, espèce rare et très localisée en Pays de la Loire, a été restaurée à Mûrs-Erigné.

Outre par les partenaires financiers, la mise en œuvre de ce programme n’aurait pas été possible sans l’appui technique précieux de nombreux partenaires, en particulier EDEN 49 et Mission bocage, mais aussi le CPIE Loire-Anjou, la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, la LPO Anjou etc…

Les Communes ont été particulièrement impliquées également, par la mise à disposition de foncier communal pour y mettre en œuvre des actions de restauration des milieux naturels et de la biodiversité. Ce fut en particulier le cas pour les Communes de Rochefort-sur-Loire, Chalonnes-sur-Loire, Denée, Mûrs-Erigné et La Possonière.

Ce programme a fait l’objet d’une réunion de restitution finale, le 6 février 2020 à Mûrs-Erigné. L’action du Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire ne s’arrête toutefois pas là, et se poursuivra, notamment au moyen de conventions de partenariat passées avec plusieurs Communes de ce territoire. La labellisation du territoire de la Corniche angevine en « Territoire engagé pour la nature » est enfin une autre piste de travail.